side-area-logo

Le garçon au troisième œil

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Leave a reply

Description
Tenir un sujet... Un auteur sent parfois qu'il tient un sujet en or, un thème qui n'a pas encore été exploité et ne souffrira pas de comparaison avec d'autres titres. Il innove. C'est le cas de ce roman de réalisme fantastique qui initie le lecteur de 8 à 12 ans à la force de l'intuition. Le superpouvoir de l'intuition a mobilisé plusieurs auteurs depuis quelques années, dont Malcolm Gladwell (La force de l'intuition, 2006). Mais il n'avait pas été servi comme tel à un public jeunesse. Et pourtant! Le sujet recèle de possibilités extraordinaires en terme d'action, d'aventure, d'interaction humaine. L'intuition parle de notre pouvoir, en tant qu'individu, à travailler à un monde meilleur. Dans l'expression action-réaction, on suppose qu'il est possible d'anticiper la réaction des suites d'une action. Quand la réalité dépasse la fiction... et ce n'est pas un cliché! Le plus étonnant dans l'histoire de cette histoire d'écriture, c'est que Jim a découvert, un an après la publication du titre Le garçon au troisième œil, qu'un enfant était né au Japon avec un renflement sur le front semblable à un troisième œil. La réalité dépasse bel et bien la fiction, on ne le dira jamais à tort! C'est comme si l'écrivain captait, à l'instar d'une antenne, des idées en circulation. Les grandes idées ne voyagent d'ailleurs jamais seules. Quand vous sentez que vous tenez une bonne idée, ne tardez pas trop à la matérialiser.
Info