De l’art de la description

La description (ou caractérisation, pour les plus motivés d’entre nous) est un savant mélange de précision lexicale et de métaphores. Elle servira à créer chez le lecteur des images mentales des lieux et des gens qui habitent l’histoire. Rappelons-nous toujours, en écrivant, que nous possédons cinq sens (la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat), et qu’il faut savoir exploiter tous les reliefs du monde dans lequel nous souhaitons plonger le lecteur.

Dans cet exercice, votre tâche sera la suivante :

  1. Décrire avec précision, fluidité et intérêt un objet en apparence usuel (telle la poire ci-dessous)… c’est le même genre d’exercice que celui qui étire des muscles que vous ne vous connaissiez pas.
  2. Vous devrez faire un texte de 300 mots, ce qui représente environ une page de format lettre à double interligne.
  3. Introduisez votre description par une ou deux phrases de mise en situation. Vous pouvez aussi imaginer des éléments logiquement liés au sujet, mais qui ne sont pas visibles ici.
  4. Et si l’exercice vous est trop simple, réjouissez-vous. Cela veut dire que vous avez la plume agile. Votre mandat sera alors d’allumer une bougie et d’en tirer au moins vingt observations. Bonne chance… la chose n’est pas si facile!

Si vous souhaitez faire annoter votre texte de 300 mots contre la modique somme de 25 $, passez à la boutique et réglez. Vous recevrez une adresse courriel où envoyer votre fichier Word pour en recevoir des commentaires exhaustifs. Un peu comme dans le bon vieux temps à l’école, les commentaires et la note pouvaient servir de rabot ou de toupie. Il n’y a pas d’autres moyens d’évoluer à bonne vitesse, un réviseur est somme toute un éclaireur.

shut_115186180_Poire_exerc1